Skip to content

Trois vertus à cultiver dans la gestion des obligations «High Yield»

Aymeric Converset

Aymeric Converset

Head of Quantitative Management at Dynagest by ONE

Le spectre des défauts et la liquidité parfois déficiente éloignent beaucoup d’investisseurs.

Article publié sur Allnews.ch 

Le segment des obligations à haut rendement («High Yield») dispose de nombreux atouts notamment la diversification, le rendement espéré et une sensibilité au risque de taux faible. En revanche, le spectre des défauts et la liquidité parfois déficiente éloignent beaucoup d’investisseurs. Dans cet univers complexe mais fascinant, trois vertus peuvent être cultivées dans la gestion de ce type d’obligations: l’humilité, la lucidité et la curiosité.

L’humilité: Les chocs liés à des évènements de crédit sont impressionnants, inopinés et relativement fréquents. Cette dynamique de prix brutale questionne sur la capacité de prévoir ces évènements. L’humilité apparait comme primordiale dans la gestion et en particulier dans les calibrations des expositions et des paris. L’expression directe de l’humilité dans une approche de gestion, quelle qu’elle soit, est clairement une diversification prononcée.

“Il convient d’être curieux, de considérer l’entièreté du segment et de ne pas rester sur la partie la plus liquide et la moins diversifiante.”


La lucidité:
Il est parfois compliqué d’appréhender correctement les obligations High Yield, à cause notamment des nombreuses clauses optionnelles adossées à ces créances. En effet, dans l’univers « High Yield », la complexité et l’abondance des options peuvent leurrer les investisseurs. Dans ce contexte, il apparait nécessaire de rester lucide sur les risques de taux et de crédit de chaque obligation. Une modélisation fine des indicateurs de risque de l’obligation est indispensable et permet de rester clairvoyant sur chaque titre.

La curiosité: Un des grands bénéfices des obligations «High Yield» est la complémentarité apportée par le segment. En effet, les sociétés présentes dans l’univers High Yield sont souvent différentes des sociétés représentées dans les grands segments «classiques» (actions globales, obligations «investment grade»). Les sociétés sont plus petites avec une moins grande couverture médiatique. Afin d’exploiter pleinement ce trait distinctif, il convient d’être curieux, de considérer l’entièreté du segment et de ne pas rester sur la partie la plus liquide et la moins diversifiante. Cette curiosité visant à sortir des sentiers battus permet de profiter pleinement de la diversification géographique et idiosyncratique.

En 2019 et cette euphorie généralisée, ces trois vertus n’étaient pas indispensables pour générer d’excellentes performances. En revanche, comme le disait l’empiriste Francis Bacon «La prospérité découvre nos vices et l’adversité nos vertus». 2020 sera une autre année avec d’autres défis qui pourraient mettre en valeur ces trois qualités.

Macro

When the risk of recession moves forefront

Still running fast, inflation is gradually being relegated to the second rank in the minds of investors.

Read More →
Macro

La «volckerisation» de Jerome Powell est amorcée

Le président de la Fed n’élude pas le risque de récession associé au rétablissement de la stabilité des prix.

Read More →
Macro

Pas de surprise, mais une grande fébrilité

Le redressement des rendements réels et la posture inamicale de la Fed pénalisent les actifs spéculatifs.

Read More →
Macro

A perilous offensive against inflation

Western central banks’ abrupt U-turn leads to unprecedented correction in bonds.

Read More →
Macro

La déroute des obligations se poursuit

La perspective d’un resserrement monétaire expéditif se confirme aux Etats-Unis, tandis que la BCE temporise.

Read More →
Corporate

ONE swiss bank expands its activities in the GCC and opens an office in Dubai

ONE swiss bank is pleased to announce that the acquisition of Falcon Private Wealth in Dubai has been successfully executed on 29 November 2021. The entity is renamed ONE swiss private wealth.

Read More →
Macro

La Fed en mode Citius, Altius, Fortius

De multiples avertissements préfigurent un relèvement très rapide des taux d’intérêt monétaires aux USA.

Read More →
Macro

Le marché obligataire s’attend à un atterrissage difficile

La Réserve fédérale américaine et la Banque centrale européenne parviendront-elles à trouver la posologie correcte pour contenir l’inflation?

Read More →
Investment

Une alternative aux structures optionnelles coûteuses

Quelle est la meilleure solution pour appréhender un marché imprévisible? Les réponses d’Alexandre Kuhn et de Philippe Cini de ONE swiss bank.

Read More →
Macro

Guerre et inflation, le casse-tête obligataire

Hostile, l’environnement géopolitique et économique entraîne des effets ambigus pour les obligations.

Read More →