Skip to content

Quand la finance s’inspire de la nature

Aymeric Converset

Aymeric Converset

Head of Quantitative Management at Dynagest by ONE

Observer le comportement des animaux et des végétaux a conduit à des innovations essentielles dans de nombreux domaines. La gestion de portefeuille ne fait pas exception.

Léonard de Vinci disait: «Scrute la nature, c’est là qu’est ton futur.» Cet adage datant de près de 500 ans montre que le concept de bio-inspiration n’est pas nouveau. Ces dernières années, ce phénomène connaît un écho retentissant dans diverses disciplines. Le biomimétisme – ou plus exactement la bio-inspiration – consiste à observer la nature, la comprendre et s’en inspirer pour innover.

Dans son excellent livre, Quand les animaux et les végétaux nous inspirent (2019), Emmanuelle Pouydebat recense une kyrielle d’exemples assez inattendus de bio-inspiration. Elle montre, par exemple, comment l’aérodynamisme du martin-pêcheur a inspiré les ingénieurs japonais pour dessiner un TGV, ou encore comment les stratégies de prise de nourriture et de prédation des écrevisses ont influencé les roboticiens pour la création de nouvelles prothèses.

Selon Emmanuelle Pouydebat, aucun domaine d’application n’est exclu. La finance et, plus spécifiquement, la gestion de portefeuille feraient-elles exception à la bio-inspiration? De prime abord, pour cette activité, il est difficile de trouver une inspiration directe dans la nature. La gestion d’actifs financiers paraît très conceptuelle et assez éloignée des bio-inspirations «ordinaires» tangibles et concrètes. Cependant cette activité repose sur des principes, dès lors, peut-on retrouver des éléments dans la nature pouvant nous aiguiller dans ce domaine?

Diversifier pour durer

Depuis plusieurs milliards d’années, les organismes vivants ont su se développer sur notre planète grâce à leur capacité d’adaptation et d’évolution. Ces mécanismes évolutifs ont généré une très grande biodiversité et ont permis au vivant de prospérer. Cette diversité biologique est cruciale dans notre développement et nous protège de dérèglements exogènes majeurs. En effet, il est désormais acquis que la biodiversité augmente la stabilité et l’adaptabilité de la biosphère et assure la cohésion du monde du vivant.

Ce concept clé peut nous inspirer dans la gestion d’actifs financiers. La biodiversité n’est autre qu’une forme de diversification et trouve donc une application parfaitement efficace dans la finance. En effet, la diversification génère de la stabilité, de la robustesse et permet d’assurer la pérennité des portefeuilles. Le succès des stratégies indicielles sur des univers larges illustre cette application de la diversification. Selon les environnements, certains segments se développent, d’autres périclitent et renaissent sous d’autres formes pour ensuite s’épanouir dans un autre contexte. Et finalement, la diversification et la prise en compte de l’entièreté de l’univers d’investissement permettent d’évoluer de manière durable au cours du temps.

Ces notions vont de pair avec une certaine humilité (comme dans le monde du vivant), car l’homme ne peut pas tout prévoir et tout comprendre, mais, en s’inspirant de la nature et de la biodiversité, il peut évoluer et surtout durer. La finance ne fait donc pas exception à la bio-inspiration!

Macro

La Fed surenchérit, Wall Street sombre

Les projections de la banque centrale préfigurent des taux d’intérêt plus élevés, pour plus longtemps.

Read More →
Macro

The 0.6% figure that upsets Wall Street

Far from a target close to 0.2%, monthly U.S. “core” inflation remains problematic.

Read More →
Macro

Jerome Powell corrects a misunderstanding

By focusing his speech on inflation, the central banker denied any hope of a quick pivot in policy.

Read More →
Macro

De la torpeur estivale au tumulte automnal

La rentrée s’annonce compliquée pour les banques centrales confrontées à des arbitrages douloureux.

Read More →
Macro

Une demi-mesure et un demi pourcent

Le nouvel instrument de la BCE ne convainc pas, mais nous vaut un relèvement plus rapide des taux d’intérêt.

Read More →
Corporate

AGEFI – ONE swiss bank a plus que doublé son résultat opérationnel

Entretien avec Grégoire Pennone, CEO de ONE swiss bank. La banque a fortement amélioré son ratio coûts-revenus au cours des douze derniers mois et enregistré des afflux nets positifs au premier semestre.

Read More →
Corporate

H1 2022 financial results

Thanks to prudent management decisions, we were able to minimise the negative impact of the market turmoil and meet our initial expectation for H1 2022, except in terms of AuM.

Read More →
Macro

Q2 Macroeconomic Quarterly Update

Ongoing Covid 19 outbreaks (still met with harsh restrictions in China), dreadful geopolitical tensions, continuous reassessment of recession risks make if difficult to navigate highly volatile financial markets. In these troubled circumstances, investors should avoid emotional reactions to abrupt market gyrations and focus on fundamentals and long term potential of financial assets.

Read More →
Macro

The bear has dozed off… nap or hibernation?

As in March and May, the equity market suddenly rallied as government bond yields receded.

Read More →
Macro

Freinage d’urgence avant le crash?

Le revirement aussi tardif que brutal des banques centrales accentue les risques de récession.

Read More →