Skip to content

Quand la finance s’inspire de la nature

Aymeric Converset

Aymeric Converset

Head of Quantitative Management at Dynagest by ONE

Observer le comportement des animaux et des végétaux a conduit à des innovations essentielles dans de nombreux domaines. La gestion de portefeuille ne fait pas exception.

Léonard de Vinci disait: «Scrute la nature, c’est là qu’est ton futur.» Cet adage datant de près de 500 ans montre que le concept de bio-inspiration n’est pas nouveau. Ces dernières années, ce phénomène connaît un écho retentissant dans diverses disciplines. Le biomimétisme – ou plus exactement la bio-inspiration – consiste à observer la nature, la comprendre et s’en inspirer pour innover.

Dans son excellent livre, Quand les animaux et les végétaux nous inspirent (2019), Emmanuelle Pouydebat recense une kyrielle d’exemples assez inattendus de bio-inspiration. Elle montre, par exemple, comment l’aérodynamisme du martin-pêcheur a inspiré les ingénieurs japonais pour dessiner un TGV, ou encore comment les stratégies de prise de nourriture et de prédation des écrevisses ont influencé les roboticiens pour la création de nouvelles prothèses.

Selon Emmanuelle Pouydebat, aucun domaine d’application n’est exclu. La finance et, plus spécifiquement, la gestion de portefeuille feraient-elles exception à la bio-inspiration? De prime abord, pour cette activité, il est difficile de trouver une inspiration directe dans la nature. La gestion d’actifs financiers paraît très conceptuelle et assez éloignée des bio-inspirations «ordinaires» tangibles et concrètes. Cependant cette activité repose sur des principes, dès lors, peut-on retrouver des éléments dans la nature pouvant nous aiguiller dans ce domaine?

Diversifier pour durer

Depuis plusieurs milliards d’années, les organismes vivants ont su se développer sur notre planète grâce à leur capacité d’adaptation et d’évolution. Ces mécanismes évolutifs ont généré une très grande biodiversité et ont permis au vivant de prospérer. Cette diversité biologique est cruciale dans notre développement et nous protège de dérèglements exogènes majeurs. En effet, il est désormais acquis que la biodiversité augmente la stabilité et l’adaptabilité de la biosphère et assure la cohésion du monde du vivant.

Ce concept clé peut nous inspirer dans la gestion d’actifs financiers. La biodiversité n’est autre qu’une forme de diversification et trouve donc une application parfaitement efficace dans la finance. En effet, la diversification génère de la stabilité, de la robustesse et permet d’assurer la pérennité des portefeuilles. Le succès des stratégies indicielles sur des univers larges illustre cette application de la diversification. Selon les environnements, certains segments se développent, d’autres périclitent et renaissent sous d’autres formes pour ensuite s’épanouir dans un autre contexte. Et finalement, la diversification et la prise en compte de l’entièreté de l’univers d’investissement permettent d’évoluer de manière durable au cours du temps.

Ces notions vont de pair avec une certaine humilité (comme dans le monde du vivant), car l’homme ne peut pas tout prévoir et tout comprendre, mais, en s’inspirant de la nature et de la biodiversité, il peut évoluer et surtout durer. La finance ne fait donc pas exception à la bio-inspiration!

Macro

When the risk of recession moves forefront

Still running fast, inflation is gradually being relegated to the second rank in the minds of investors.

Read More →
Macro

La «volckerisation» de Jerome Powell est amorcée

Le président de la Fed n’élude pas le risque de récession associé au rétablissement de la stabilité des prix.

Read More →
Macro

Pas de surprise, mais une grande fébrilité

Le redressement des rendements réels et la posture inamicale de la Fed pénalisent les actifs spéculatifs.

Read More →
Macro

A perilous offensive against inflation

Western central banks’ abrupt U-turn leads to unprecedented correction in bonds.

Read More →
Macro

La déroute des obligations se poursuit

La perspective d’un resserrement monétaire expéditif se confirme aux Etats-Unis, tandis que la BCE temporise.

Read More →
Corporate

ONE swiss bank expands its activities in the GCC and opens an office in Dubai

ONE swiss bank is pleased to announce that the acquisition of Falcon Private Wealth in Dubai has been successfully executed on 29 November 2021. The entity is renamed ONE swiss private wealth.

Read More →
Macro

La Fed en mode Citius, Altius, Fortius

De multiples avertissements préfigurent un relèvement très rapide des taux d’intérêt monétaires aux USA.

Read More →
Macro

Le marché obligataire s’attend à un atterrissage difficile

La Réserve fédérale américaine et la Banque centrale européenne parviendront-elles à trouver la posologie correcte pour contenir l’inflation?

Read More →
Investment

Une alternative aux structures optionnelles coûteuses

Quelle est la meilleure solution pour appréhender un marché imprévisible? Les réponses d’Alexandre Kuhn et de Philippe Cini de ONE swiss bank.

Read More →
Macro

Guerre et inflation, le casse-tête obligataire

Hostile, l’environnement géopolitique et économique entraîne des effets ambigus pour les obligations.

Read More →